La rééducation du périnée une nécessité pourquoi ?

precautions-auto-medicamentations
Prendre des précautions dans l’auto-médicamentation
février 6, 2019

La rééducation du périnée une nécessité pourquoi ?

reeducation-perinee

La grossesse et l’accouchement peuvent changer le corps d’une femme. Ces changements peuvent être perçus comme des séquelles. Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’on peut les traiter grâce à la rééducation. Il existe actuellement différents exercices de rééducation périnéale. Cependant, ces exercices varient d’un cas à un autre. Mais avant toute chose, il faut se laisser convaincre d’entreprendre cette rééducation. Pour ce faire, il faut connaître ce qu’est le périnée. Quelle est son importance et quel son rôle dans l’organisme ? Nous vous livrons les réponses !

Le périnée ou plancher pelvien

Le périnée représente la partie abdominale qui comporte le plancher pelvien, l’anus et les organes génitaux. Il est constitué de muscles et de ligaments prenant la forme d’un losange. Deux triangles composent ce losange. Dans le triangle antérieur, on retrouve la vulve chez la femme, ou le scrotum chez l’homme. Le triangle postérieur par contre rassemble l’anus et le noyau fibreux. Une analyse du périnée permet de détecter des cas de MST ou de viol chez les femmes. Le périnée est généralement représenté par le plancher pelvien. Il joue le rôle d’une charpente qui soutient l’ensemble des organes localisés dans le fond de l’abdomen. Par conséquent, si cette partie se dégrade, cela pourrait influencer la santé de ces organes. Et c’est dans cette situation que la rééducation du périnée a toute son importance.

Les différentes fonctions du périnée

Le périnée occupe plusieurs fonctions indispensables, mais ignorées de la plupart des gens. Tout d’abord, il occupe des fonctions de continence. Cela consiste à contrôler les sphincters pour une miction et une défécation appropriées. Ensuite, les muscles du périnée assurent aussi l’amélioration de la qualité des rapports sexuels. Chez la femme, pendant un accouchement, le périnée assure une fonction très importante. Il est celui qui génère une contraction et des réflexes d’expulsion dans l’utérus d’une femme enceinte. Et comme on l’a mentionné ci-dessus, c’est aussi le périnée qui soutient la vessie, l’utérus, le vagin et le rectum. En gardant ce plancher pelvien en pleine forme, on peut contribuer au bon fonctionnement de tous les organes dans cette zone.

En quoi consiste la rééducation du périnée ?

Dans un contexte général, la rééducation du périnée s’adresse particulièrement aux femmes enceintes et qui viennent d’accoucher. En effet, la grossesse et l’accouchement exercent une pression importante sur les muscles du périnée. Ainsi, ils sont distendus et peuvent engendrer des troubles dans l’abdomen. Cette rééducation du plancher pelvien peut être effectuée à titre préventif. Cela concerne des patients présentant des risques de détérioration du plancher pelvien. Et ce, même en l’absence de symptôme. Cette rééducation peut aussi être menée à titre thérapeutique, par exemple dans le cas d’une technique chirurgicale. Les techniques de rééducation des muscles du périnée ont un objectif bien précis. C’est principalement pour que la femme apprenne l’existence de ces muscles et sache comment elle peut les contracter. De cette façon, elle peut exercer une contraction volontaire pour une hypertrophie. Elle pourra également acquérir une augmentation du tonus et de la force.

Quels sont les différents types d’exercices de rééducation ?

Le massage périnéal fait partie des travaux de rééducation périnéale les plus pratiqués. C’est une mesure physique préventive qui est effectuée pendant la grossesse. Le massage consiste à stimuler la peau et les tissus de manière tactile. Pour cela soit efficace, la future mère doit l’entamer à partir de la 32e semaine de gestation. Ce massage périnéal doit aussi être réalisé au moins deux fois par semaine. Mais une pratique quotidienne serait également bénéfique. Les exercices de Kegel sont aussi d’autres exercices de rééducation du périnée bien connus. Ils apprennent aux femmes d’exercer une contraction volontaire des muscles périnéaux. Chaque session doit être réalisée avec une vessie vide. Ce genre d’exercice est généralement supervisé par une sage-femme. Il faut de même respecter une certaine période pour que ces exercices soient efficaces.